Guitare Montreal | Eleftheria Kotzia

29 au 31 MAI, 2020

Eleftheria Kotzia

Eleftheria Kotzia : celle qui, dit-on, a fait pour l’âme grecque ce que fait le flamenco pour l’âme espagnole. Ses nombreuses tournées l’ont amenée dans toute l’Europe ainsi qu’au Canada, aux États Unis, en Amérique du sud, en Afrique du nord, en Australie, en Nouvelle Zélande et en Extrême Orient. Elle s’est produite en soliste et avec orchestre dans les grands festivals internationaux, dont, entre autres, la célébration du 10e anniversaire de la Fondation d’Addario aux États Unis, le Festival Estival à Paris, le Festival Tavener à Athènes, le festival de Segovia en Espagne, la Guitar Foundation of America (trois fois), la célébration du 10e anniversaire du Festival de Guitarras del Mundo en Argentine, et le festival de la Cité de Londres.

Née dans le nord de la Grèce, à Alexandroupolis, Eleftheria Kotzia commence ses études musicales au Conservatoire National d'Athènes avant de les poursuivre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et ensuite à la Guildhall School of Music de Londres.Ses professeurs y seront Julian Bream, Alexandre Lagoya, Dimitri Fampas, David Russel et Timothy Walker . Elle remporte le Premier Prix au 6e Concours International de Guitare de Milan.

Lors de ses débuts à Londres, Eleftheria est saluée par la critique: le Times admire alors « son talent, l’indéfectible sonorité captivante de son jeu et la fluidité des modulations de son toucher. » Depuis lors, elle s’est produite sur de nombreuses chaînes de radio et de télévision et notamment pour la BBC et la WNYC. Elle a donné des récitals dans les salles de concert les plus célèbres, parmi lesquelles le Merkin Concert Hall et le Carnegie Recital Hall à New York, le Herbst Theatre à San Francisco, le Wigmore Hall et le South Bank Centre à Londres, L’Amphitéâtre Richelieu à la Sorbonne à Paris, le Jubilee Hall - Raffles Hotel à Singapour, ou le Rudolfinum à Prague.

La liste de ses enregistrements est impressionnante : entre autres, le premier enregistrement de The Blue Guitar de Michael Tippett, élu enregistrement de l'année par le prestigieux Gramophone magazine, est qualifié d’« enrichissant », et unanimement applaudi. L’American Record Guide salue Eleftheria Kotzia comme une magicienne : « une musicienne forte et sensuelle, mordante et audacieuse ». Le CD Mediterraneo inclut le premier enregistrement de la seule œuvre pour guitare solo du célèbre compositeur anglais John Tavener, adaptée spécialement pour Eleftheria par le compositeur.

Tous les CDs d’Eleftheria Kotzia – Fuoco chez Harmonia Mundi, Mandala et La Guitarra Latina chez Chandos, Gypsy Ballad chez Somm, Respectus chez ERP - se sont attiré des éloges chaleureux.

Choisie pour représenter la Grèce lors des célébrations londoniennes du millénaire, Strings of Pearls, Eleftheria Kotzia fut la guitariste de la création de Fall and Resurrection de John Tavener, à la Cathédrale Saint Paul : concert diffusé en direct par la télévision et publié ultérieurement sur CD/DVD.

Eleftheria Kotzia a figuré en couverture des plus importants magazines consacrés à la guitare (Classical Guitar, Guitar International) ainsi que de la revue musicale de l’Incorporated Society of Musicians (I.S.M.) et de Panhellenes. Elle a accordé des entretiens aux revues Soundboard, (États Unis), Guitare Classique (France), Guitarren (Pays-Bas) et Tar (Grèce).

Sa force créatrice et inspiratrice la conduit dès 1992 à lancer une importante initiative : encourager des compositeurs non-grecs à composer à son intention des pièces d’inspiration Hellénique. C’est grâce à ce projet novateur que des compositeurs tels que Dusan Bogdanovic (en particulier, la très populaire Suite Lévantine), Stephen Dodgson , Carlo Domeniconi, John Duarte , et Edward McGuire ont tous été influencés de diverses manières par la richesse du patrimoine musical grec.

Dans ses récitals à travers le monde, Eleftheria Kotzia présente aussi de nombreuses œuvres de compositeurs grecs tels que Theodorakis, Hadjidakis, Haliasas, Giorginakis, Pittas, Tatsis ou Boudounis.

Le compositeur estonien Rene Eespere et le chilien Edmundo Vasquez ont également dédié des œuvres à Eleftheria. Le concerto pour guitare d’Eespere a été créé à Tallin, Estonie, en octobre 2007, et enregistré par elle.

De 2000 à 2015, Eleftheria Kotzia fut enseignante au Royal Welsh College of Music and Drama. Elle donne des masterclass et enseigne dans les stages dans le monde entier. Elle participe régulièrement au jury de concours internationaux de guitare, et elle dirige la série Eleftheria Kotzia du catalogue de l’éditeur Lathkill Music – série qui comporte des compositions contemporaines pour guitare. Elle a également écrit une méthode de guitare en deux volumes : Le cahier de ma guitare/guitarobics. 

Depuis 2007 Eleftheria Kotzia dirige le stage et festival international de guitare du Château de Ligoure, en France.

Depuis longtemps je n’avais plus vu une présence sur scène comme celle d’Eleftheria Kotzia, qui mêle un solide tempérament à une sensibilité tranquille. Elle combine en quelque sorte la voracité de Julian Bream avec une délicatesse de maîtrise toute féminine – une séduisante combinaison, le tout imprégné du panache de l’âme hellénique. Classical Guitar (Purcell Room - London)

Kotzia nous rappelle la magie de la guitare ; un CD superbe qui relie harmonieusement le lyrique et le fougueux. W. Yeoman, Gramophone

...la solution parfaite pour se baigner pendant une heure magique dans la chaleur de la Méditerranée Gramophone

Eleftheria Kotzia

Eleftheria Kotzia : celle qui, dit-on, a fait pour l’âme grecque ce que fait le flamenco pour l’âme espagnole. Ses nombreuses tournées l’ont amenée dans toute l’Europe ainsi qu’au Canada, aux États Unis, en Amérique du sud, en Afrique du nord, en Australie, en Nouvelle Zélande et en Extrême Orient. Elle s’est produite en soliste et avec orchestre dans les grands festivals internationaux, dont, entre autres, la célébration du 10e anniversaire de la Fondation d’Addario aux États Unis, le Festival Estival à Paris, le Festival Tavener à Athènes, le festival de Segovia en Espagne, la Guitar Foundation of America (trois fois), la célébration du 10e anniversaire du Festival de Guitarras del Mundo en Argentine, et le festival de la Cité de Londres.

Née dans le nord de la Grèce, à Alexandroupolis, Eleftheria Kotzia commence ses études musicales au Conservatoire National d'Athènes avant de les poursuivre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et ensuite à la Guildhall School of Music de Londres.Ses professeurs y seront Julian Bream, Alexandre Lagoya, Dimitri Fampas, David Russel et Timothy Walker . Elle remporte le Premier Prix au 6e Concours International de Guitare de Milan.

Lors de ses débuts à Londres, Eleftheria est saluée par la critique: le Times admire alors « son talent, l’indéfectible sonorité captivante de son jeu et la fluidité des modulations de son toucher. » Depuis lors, elle s’est produite sur de nombreuses chaînes de radio et de télévision et notamment pour la BBC et la WNYC. Elle a donné des récitals dans les salles de concert les plus célèbres, parmi lesquelles le Merkin Concert Hall et le Carnegie Recital Hall à New York, le Herbst Theatre à San Francisco, le Wigmore Hall et le South Bank Centre à Londres, L’Amphitéâtre Richelieu à la Sorbonne à Paris, le Jubilee Hall - Raffles Hotel à Singapour, ou le Rudolfinum à Prague.

La liste de ses enregistrements est impressionnante : entre autres, le premier enregistrement de The Blue Guitar de Michael Tippett, élu enregistrement de l'année par le prestigieux Gramophone magazine, est qualifié d’« enrichissant », et unanimement applaudi. L’American Record Guide salue Eleftheria Kotzia comme une magicienne : « une musicienne forte et sensuelle, mordante et audacieuse ». Le CD Mediterraneo inclut le premier enregistrement de la seule œuvre pour guitare solo du célèbre compositeur anglais John Tavener, adaptée spécialement pour Eleftheria par le compositeur.

Tous les CDs d’Eleftheria Kotzia – Fuoco chez Harmonia Mundi, Mandala et La Guitarra Latina chez Chandos, Gypsy Ballad chez Somm, Respectus chez ERP - se sont attiré des éloges chaleureux.

Choisie pour représenter la Grèce lors des célébrations londoniennes du millénaire, Strings of Pearls, Eleftheria Kotzia fut la guitariste de la création de Fall and Resurrection de John Tavener, à la Cathédrale Saint Paul : concert diffusé en direct par la télévision et publié ultérieurement sur CD/DVD.

Eleftheria Kotzia a figuré en couverture des plus importants magazines consacrés à la guitare (Classical Guitar, Guitar International) ainsi que de la revue musicale de l’Incorporated Society of Musicians (I.S.M.) et de Panhellenes. Elle a accordé des entretiens aux revues Soundboard, (États Unis), Guitare Classique (France), Guitarren (Pays-Bas) et Tar (Grèce).

Sa force créatrice et inspiratrice la conduit dès 1992 à lancer une importante initiative : encourager des compositeurs non-grecs à composer à son intention des pièces d’inspiration Hellénique. C’est grâce à ce projet novateur que des compositeurs tels que Dusan Bogdanovic (en particulier, la très populaire Suite Lévantine), Stephen Dodgson , Carlo Domeniconi, John Duarte , et Edward McGuire ont tous été influencés de diverses manières par la richesse du patrimoine musical grec.

Dans ses récitals à travers le monde, Eleftheria Kotzia présente aussi de nombreuses œuvres de compositeurs grecs tels que Theodorakis, Hadjidakis, Haliasas, Giorginakis, Pittas, Tatsis ou Boudounis.

Le compositeur estonien Rene Eespere et le chilien Edmundo Vasquez ont également dédié des œuvres à Eleftheria. Le concerto pour guitare d’Eespere a été créé à Tallin, Estonie, en octobre 2007, et enregistré par elle.

De 2000 à 2015, Eleftheria Kotzia fut enseignante au Royal Welsh College of Music and Drama. Elle donne des masterclass et enseigne dans les stages dans le monde entier. Elle participe régulièrement au jury de concours internationaux de guitare, et elle dirige la série Eleftheria Kotzia du catalogue de l’éditeur Lathkill Music – série qui comporte des compositions contemporaines pour guitare. Elle a également écrit une méthode de guitare en deux volumes : Le cahier de ma guitare/guitarobics. 

Depuis 2007 Eleftheria Kotzia dirige le stage et festival international de guitare du Château de Ligoure, en France.

Depuis longtemps je n’avais plus vu une présence sur scène comme celle d’Eleftheria Kotzia, qui mêle un solide tempérament à une sensibilité tranquille. Elle combine en quelque sorte la voracité de Julian Bream avec une délicatesse de maîtrise toute féminine – une séduisante combinaison, le tout imprégné du panache de l’âme hellénique. Classical Guitar (Purcell Room - London)

Kotzia nous rappelle la magie de la guitare ; un CD superbe qui relie harmonieusement le lyrique et le fougueux. W. Yeoman, Gramophone

...la solution parfaite pour se baigner pendant une heure magique dans la chaleur de la Méditerranée Gramophone